English version

ARTISTE EN RÉSIDENCE

_
MAYA MIHINDOU
En résidence du 22 avril au 31 août 2021

Née en 1984 au Gabon. Vit et travaille à Marseille.

Maya Mihindou est une artiste autodidacte. Elle se forme à l'image par le biais de la bande dessinée et de la photographie par la pratique de la microédition, puis travaille pour l'édition et la presse. Le dessin lui permet d'aborder la question des identités précaires, déracinées, fragiles et mouvantes. L'un de ses matériaux est le recueil de témoignage. Elle vit et travaille à Marseille et contribue, depuis 2014, à la réalisation de dessins, mais également à l'écriture d'articles, de reportages et entretiens pour des revues (Ballast, Panthère Première, The Funambulist). Elle accompagne également, en images ou vidéos, le travail d'autres artistes (Patrick Chamoiseau, Camille Hardouin, Myriam Mihindou, Dorothée Munyaneza).

En 2021, Maya Mihindou est conviée par François Piron et Cédric Fauq à travailler autour de l’oeuvre et de la vie de la réalisatrice métisse Sarah Maldoror, française du Gers et de la Guadeloupe, dans le cadre d’une rétrospective consacrée à ses films prévue au Palais de Tokyo. C’est ce travail qui mobilisera l'artiste durant sa résidence de production à Triangle - Astérides.


Maya Mihindou, Respire, extrait d’une série de planches sur le deuil de Assa Traoré publiées dans la revue Linus, Italie, 2018.


Maya Mihindou, Respire, extrait d’une série de planches sur le deuil de Assa Traoré, publiée dans la revue Linus, Italie, 2018.


Maya Mihindou, “Puisqu’on ne m’écoute pas, je n’ai plus rien à dire”, extrait d’une série de dessins réalisés d’après des témoignages de femmes en situation de migration, revue Ballast n°10, 2020.


Maya Mihindou, Panafricanisme, couverture de la revue The Funambulist, n°31, 2020.