ARTISTE EN RÉSIDENCE

English version

_
SARA OUHADDOU

Née en 1986 à Draguignan (FR). Vit et travaille à Paris (FR) et Marrakech (MA).

"Je suis obsédée par ce que j’appelle le lieu juste, c’est à dire un lieu, un moment, un état égal pour chacun mais pas le même pour tous, toujours différent parce que propre à chacun. Par conséquent je suis fascinée par l’idée que quelque part on pourrait tous se comprendre par des systèmes (d’écriture entre autres) qui seraient propres à chacun. C’est comme ça que fonctionnent les signes du tapis berbère, une personne s’exprime en tissant, et toutes les différentes communautés peuvent déchiffrer… L’histoire des alphabets c’est l’histoire des identités, une civilisation qui en remplace une autre en détruisant son mode d’expression, et qui tente de l’étendre au maximum = un lissage de la diversité, une perte de justesse pour moi. C’est le monde qui devient de moins en moins juste. Je cherche des modes d’écritures où rien n’est égal, rien n’est parallèle et rien n’est opposé, c’est pluridimensionnel. C’est ce qui me permet de créer et en somme m’exprimer et partager mon point de vue sur le monde."

Née en France d’une famille Marocaine, la double culture de Sara Ouhaddou façonne sa pratique artistique comme un langage continue. Elle étudie au sein de l’Ecole Olivier de Serres (Paris). En nous faisant partager ses interrogations sur les transformations de son héritage, elle met en tension les arts traditionnels marocains et les codes de l’art contemporain afin de mettre en perspective et rendre visibles les continuités culturelles oubliées de la création.

Après une résidence à Marseille en 2019, Sara Ouhaddou poursuit ses recherches sur l’histoire des alphabets, révélatrice de celle des identités et des remplacements successifs d’une civilisation par une autre. Elle se penche sur l’histoire de Marseille, s’intéressant aux passages peu connus et aux objets retrouvés dans les différentes fouilles archéologiques de la ville et ses alentours, qui créent un doute dans l’Histoire.


Sara Ouhaddou, Atlas 2, laine et marbre, 2017.


Sara Ouhaddou, Projet AA, étude de la mémoire partagée entre le Japon et le Maroc, vue d’exposition, Appartement 22, Rabat, 2017-18.


Sara Ouhaddou, Sainte Barbe, recherches en cours, sérigraphie sur papier, Marseille, 2019.