ARTISTE EN RÉSIDENCE

English version

_
SOPHIE BUENO-BOUTELLIER
En résidence de septembre à décembre 2018

Née en 1974 à Toulouse. Elle vit et travaille à Marseille.
sophiebuenoboutellier.com

Sophie Bueno-Boutellier est surtout connue pour ses installations minimales d'objets apparemment disparates, reliés entre eux par des vides et silences. Ces assemblages se construisent selon une méthode de travail bien précise qui commence par la collecte et la sélection minutieuse de ces matériaux et objets, et s’achèvent par un méticuleux travail d’arrangement, de ré-arrangement, de fabrication et re-fabrication. La délicatesse, manifestation physique d'un perpétuel questionnement
introspectif et existentiel, des installations de Sophie Bueno-Boutellier explore la multiplicité des significations, à la fois personnelles et universelles, que ces objets sont capables d'évoquer, ou de représenter.
Sophie Bueno-Boutellier est également peintre. Ses oeuvres abstraites principalement réalisées sur toile de jute ont tendance à refléter l’intense travail investi dans ses installations - les toiles sont travaillées et réalisées à même le sol et sont le résultat d’un processus performatif physique, répétitif et intuitif, guidé par la structure même du matériau. Elles sont surface et la forme à la fois. Auparavant intégrées dans ses environnements sculpturaux, les peintures de Sophie Bueno-Boutellier ont acquis une plus grande autonomie au cours des dernières années . 

Sophie Bueno-Boutellier (1974, Toulouse) a étudié à la Villa Arson, Nice, au début des années 2000. a eu de nombreuses occasions de montrer son travail en France et à l’étranger. Elle est représentée par les galeries The Approach à Londres et Freymond-Guth Fine Art à Bâle et New-York.
Ses récentes expositions personnelles comprennent, « Le Don de Gaïa » en 2017 à la Galerie The Approach, « La ritournelle du peuple des cuisine » à la Fondation d’entreprise Ricard, « They sing a song only you can hear » à The Approach ; « Let me steal this moment from you now » chez Freymond-Guth en 2013, « C’est à crier tellement c’est bleu » chez Circus, Berlin (2012); et « Pensée Sauvage » au Kunstverein de Langenhagen en 2011.
Elle a aussi participé à de nombreuses exposition de groupes, notamment « White Noise », à la Kunsthaus Glarus et « Rotrixagatze » chez On Stellar Rays à New York en 2015. « DIZIONARIO DI PITTURA » chez Francesca Minini à Milan et « Occupy Painting », organisé par Max Henry à Autocenter à Berlin en 2014. Puis en 2012 « Archéologie(s) » , organisé par Aurélie Voltz au Musée du château des ducs de Wurtemberg de Montbéliard; et « The Possessed » à Triangle France,
Marseille. Elle travaille actuellement sur le dernier volet de sa trilogie.


Toss & Roll, 2016. Courtesy The approach Gallery. © Aurélien Mole / Fondation d'entreprise Ricard


C’est à crier tellement c’est bleu, Vue d'installation, Circus, Berlin, 2012


All Love Surround You, 2013, acrylique sur toile, argile rose, 125 x 180 x 10 cm